Comment peut-on imaginer la bonne e-cigarette ?

Publié le 15/08/2013 - Catégories : Santé

Comment peut-on imaginer la bonne e-cigarette ?

Depuis maintenant quelques mois, une certitude se dessine : l'industrie pharmaceutique devrait très prochainement devenir le distributeur officiel des cigarettes électroniques validées par l'État, après tests scientifiques. Les nombreuses annonces de l'Union européenne et des ministères de la santé anglais ou français prouvent que les autorités se tournent vers les sociétés capables de produire une cigarette électronique regroupant certaines propriétés pharmaceutiques.

En conséquence, les usagers de cigarettes électroniques et de nombreux chercheurs en santé publique se préoccupent de la baisse de popularité du produit auprès des utilisateurs si cette voie pharmaceutique venait à se concrétiser.

En obligeant les fabricants et les distributeurs à suivre une démarche commerciale particulière, la multitude de produits aujourd'hui disponible pourrait être réduite de manière considérable. De même, les coûts de fabrication pourraient être revus à la hausse.

Qu'on ne se la cache pas, c'est bien cette variété de produits qui est à l'origine du succès de la cigarette électronique, sans cesse en croissance. La multitude de saveurs proposées (de la plus originale à la plus classique), les accessoires toujours plus performants, font de la cigarette électronique un moyen efficace pour aider le fumeur à diminuer sa consommation de tabac, en limitant les risques sur sa santé. Face à ces restrictions, les experts craignent une baisse de popularité du produit chez les fumeurs, qui garderaient une consommation de tabac classique.

Alors que les lois ne sont pas encore votées, diverses sociétés semblent persuadées de la réalité pharmaceutique dans laquelle va devoir progresser la cigarette électronique. Certains grands groupes comme British American Tobacco, travaillent déjà à l'élaboration d'une cigarette électronique à visées pharmaceutiques, ne souhaitant prendre aucun risque.

Pour mener à bien cette ascension, l'ancien Directeur Général de Pfizer, Andrew Tasker, a été appelé aux commandes de l'entreprise, soutenu par l'ancien dirigeant de British American Tobacco, Manoj Ujoodha.

Cependant, ces groupent ne risquent-ils pas de passer à côté du marché de la cigarette électronique, en négligeant les goûts et besoins précis des utilisateurs ?

Car ne l'oublions pas, le succès de la cigarette électronique est avant tout dû à l'échange d'expérience entre vapoteurs… Et à la variétés des produits proposés. La réduire à de simples aspects pharmaceutiques pourrait être réducteur pour les utilisateurs.

Partager ce contenu