Y’a-t-il du sucre dans les e-Liquides ?

Les e-liquides sont des solutions aromatisées conçues pour offrir différentes saveurs à la vapeur d’une cigarette électronique. Composés de plusieurs éléments tels que les arômes, les additifs, le propylène glycol ou encore la glycérine végétale, ils permettent de varier les goûts et les sensations du vapoteur, et ce, dans le but de faciliter la transition des fumeurs (qui constitue la majorité des utilisateurs de cigarette électroniques) vers la vape.

 

A travers des arômes fruités, gourmands, exotiques etc… les e-liquides détachent le fumeur-vapoteur de son besoin de fumer et plus précisément de la nicotine pour instaurer de nouvelles habitudes, jugées plus saines. Cependant, de nombreux utilisateurs s’inquiètent de la présence de sucre dans ces solutions… et se demandent si tous les e-liquides sont sucrés !

En effet, tout vapoteur aura senti ce petit goût de sucre lâché par la cigarette électronique lors de l’inhalation. Il s’agit généralement d’une sensation gustative libérée par la glycérine végétale, mais peut également provenir d’un additif spécifique (édulcorant, saccharose ou autres). Ceci étant, la question primordiale est de savoir si cette sensation sucrée provient du vrai sucre, et si ses effets sont néfastes à la santé humaine (diabète, glycémie etc…)

Afin de répondre à ces interrogations, nous allons apporter quelques éléments de réponses scientifiques qui ne manqueront pas d’estomper toutes vos craintes concernant le sucre dans les e-liquides des cigarettes électroniques.

LE GOÛT SUCRÉ DANS LES E-LIQUIDES : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Lancée dans les années 2010 sur le marché européen, la cigarette électronique et ses composantes ont explosé les ventes à travers un marketing tourné vers la technologie, la mode, la santé, mais aussi vers l’art culinaire.

Via les e-liquides, qui sont des formules injectées dans un engrenage électromécanique en vue de prodiguer des vapeurs différentes en goût et en sensation, l’e-cig est présentée comme l’ultime outil de sevrage pour les fumeurs, mais aussi un matériel de divertissement qui s’annonce sans effets néfastes sur la santé.

A travers les années, les observateurs se sont pourtant interrogés sur son contenu et ses impacts. Outre le remplacement de la nicotine fumée par une solution nicotinique liquide, la contenance en sucre intrigue également de nombreux utilisateurs. Bien évidemment, l’intérêt de cette question se tourne non seulement vers l’origine de ce goût plus ou moins sucré lorsqu’on inhale la vapeur, mais surtout sur son profil toxicologique et son effet sur le corps.

Dans cette perspective, il faut ainsi faire la différence entre le goût sucré et son origine, car dans la plupart des e-liquides, cette sensation ne provient pas littéralement d’un sucre introduit dans la formule. Il se peut qu’un e-liquide procure naturellement cette sensation gustative sans que les éléments qui le constituent soient liés au sucre proprement dit.

QUE DIT LA SCIENCE ?

Pour faire plus simple, les principaux ingrédients qui sont responsables de la saveur sucrée dans le e-liquide sont la glycérine végétale (polyol) et les additifs. Bien que ces derniers ne présentent pas directement des molécules contenant du sucre comme le saccharose, le glucose ou encore le fructose… ils contiennent des substances au pouvoir sucrant, mais à très faibles doses (de l’ordre de 0.4 % par rapport au sucre).

Afin de répondre à la question initiale, les e-liquides ne contiennent donc pas de sucre via leurs compositions basiques, soit :

-Le propylène glycol, qui est un agent humectant responsable de la restitution des saveurs présentes dans les arômes

-La glycérine végétale, qui facilite la création de vapeur lorsque le e-liquide est chauffé par la cigarette électronique

-Les arômes, qui détiennent les différentes saveurs

Toutefois, certains fabricants de liquides pour e-cig peuvent introduire des additifs spécifiques appelés « sweetener«  afin d’accentuer le goût du sucre dans certains produits tels que les e-liquides fruités ou gourmands. Ce sont des édulcorants qui recèlent des pouvoirs sucrant très puissants par rapport au vrai sucre (saccharose) sans apporter de la calorie. Ils sont également vendus dans les boutiques spécialisées pour les DIY (Do it yourself) destinés aux vapoteurs adeptes d’e-liquides fait maison.

Attention ! L’usage de ce genre de produit requiert une base de connaissance approfondie sur sa nature et son dosage. Parallèlement, les entités de régulation et de normalisation telles que l’AFNOR ont placé en liste noire toute forme de sucre ou édulcorant (quelques catégories) dans la conception d’un e-liquide. A travers la norme AFNOR D90-300-2, l’institution met en demeure les fabricants qui produisent des e-liquides présentant des risques cancérigènes ou autres, par l’usage de ce produit. Au final, la présence d’édulcorant ou toute autre forme de sucre doit mettre les vapoteurs aux aguets, bien que la majorité des constructeurs surclassent cette prévention.

 QU’EN EST-IL DU DIABÈTE ET DES AUTRES MALADIES LIÉES AU SUCRE ?

Lorsqu’on évoque le sucre dans des produits destinés à l’alimentation ou toute autre forme de produits ingérés dans le corps, on ne s’éloigne jamais de la notion de diabète. Cette maladie chronique largement répandue dans le monde figure logiquement dans les questionnaires de la vape, et nous allons y répondre tout de suite !

Partant du principe qu’aucun sucre rapide n’est mélangé dans les e-liquides (pour la majorité), le risque d’accentuer le diabète ou toute autre maladie relative à la glycémie reste très faible, voire quasi-nul avec les e-liquides.

Pour les sceptiques, voici une explication plus approfondie qui devrait apaiser les craintes :

Dans un premier temps, le diabète (type 1 ou type 2) se présente comme une lacune de sécrétion d’hormone (insuline), responsable de l’assimilation du sucre dans l’organisme. Lorsque la production d’insuline est insuffisante ou nulle (diabète type 2), le sucre ne fonctionne plus comme une source d’énergie et devient problématique pour la santé en affectant les reins, les yeux, les nerfs etc…

Étant donné que le diabète ne se guérit pas, toute personne qui présente ces symptômes est sommé de réduire d’une façon considérable leur consommation de sucre. Aussi, passer de la cigarette traditionnelle à la cigarette électronique ne constituerait pas une meilleure solution pour avoir une hygiène de vie acceptable dans le cas où les e-liquides contiendraient du sucre.

Bienheureusement, ces solutions liquides ne sont pas pourvues de sucre à proprement parler comme le saccharose, le fructose ou le glucose et ne sont pas susceptibles d’envenimer la santé générale d’un diabétique par conséquent. D’autre part, les édulcorants (qui ne sont pas du sucre par nature) ne recèlent qu’une infime quantité de calories malgré leur capacité à rendre la vapeur plus sucrée… il en est de même pour les polyols (glycérine végétale).

PLUTÔT UNE SOLUTION CONTRE LE SUCRE !

Au final, le e-liquide est un bon compagnon pour celui ou celle qui veut se débarrasser de son taux de sucre élevé au même titre que son addiction au tabac. S’il a été prouvé dans de nombreuses études que l’aérosol dégagé par l’e-cig ne présentait que 5% d’éléments toxiques et cancérigènes par rapport à la cigarette traditionnelle, la proposition d’une solution zéro sucre pourrait également favoriser la santé de ses utilisateurs.

Outre le diabète, d’autres maladies telles que l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les cancers de l’estomac, du pancréas, de l’utérus et bien d’autres peuvent également se guérir à travers un régime de e-liquide. Effectivement, le petit outil qui vous accompagne en guise de substitut nicotinique revêt également un dispositif qui permet d’entretenir son hygiène alimentaire. Sachant que de nombreux fumeurs utilisent la cigarette traditionnelle comme « coupe-faim », les e-liquides sont d’excellentes alternatives au grignotage via leurs saveurs fruitées, exotiques, tabac et bien d’autres. Et pourquoi ne pas perdre du poids avec une bonne saveur gourmande sans calorie ?

 

 

Moe Moe

Moe est un passionné de reconstructible. Il est spécialisé dans le DIY et le coiling. Matériel : Voopoo Drag 2 + Apocalypse Armageddon MFG Liquides préférés : Prism / Unicorn Frappé.

Tesla WYE 200W Melo 5

Brrrimson, Wild, Heisenberg, Ragnarok

Leave a Reply

Your email address will not be published.