Les sels de nicotine, c’est quoi ?

Le marché des e-liquides s’est plus récemment étendu vers de nouveaux produits pour optimiser la transition des fumeurs vers la Vape. Parmi les nouvelles tendances qui émergent dans l’industrie, on entend souvent parler des sels de nicotine.

Ces produits, qui semblent gagner de plus en plus de notoriété sont issus des recherches visant à alléger le processus de familiarisation avec la cigarette électronique que ce soit en termes de goût ou de sensation.

En l’occurrence, les sels de nicotine constituent une nouvelle forme de nicotine apte à se libérer plus rapidement dans la vapeur des cigarettes électroniques. Dans cette perspective, ces produits, pharmaceutiquement modifiés, permettent au vapoteur de ressentir plus rapidement les effets de la nicotine dans le corps pour se rapprocher des cigarettes traditionnelles.

Si les sels de nicotine sont largement plébiscités par de nombreux vapoteurs actuels, peu de consommateurs connaissent leurs véritables caractéristiques ainsi que leurs profils toxicologiques. Aussi, nous allons vous présenter dans l’article suivant tout ce qu’il faut savoir à propos des sels de nicotine.

SELS DE NICOTINE ET NICOTINE : QUELLES DIFFERENCES ?

La nicotine liquide utilisée comme additif dans les e-liquides standards est appelée « Nicotine Base ». Il s’agit d’une nicotine tirée du tabac qui subit un processus de purification dans le but d’éliminer les ingrédients toxiques habituellement rencontrés dans les cigarettes traditionnelles.

Les sels de nicotine sont également des produits du tabac traités en laboratoire, cependant leur procédure de purification est plus complexe. En profondeur, l’obtention du sel de nicotine résulte d’un mélange de la nicotine base avec une solution acide pour qu’elle ne subisse pas de « dénaturation » par rapport à la version brute.

Pour comprendre l’ampleur de ce traitement, sachez donc que la nicotine base dispose d’un PH de 8 tandis que les sels de nicotine ont un PH allant de 5 à 6, ce qui les rapproche plus de la nicotine libérée par la combustion du tabac à 800 degrés comme celles des cigarettes. Les sels de nicotine se rapprochent donc, en termes de sensation, d’une cigarette traditionnelle.

LES EFFETS DES SELS DE NICOTINE SONT DIFFERENTS DE LA NICOTINE DE BASE

Les sels de nicotine sont plus efficaces lors d’un processus de sevrage étant donné que la nicotine qu’ils libèrent s’assimile plus rapidement par le corps humain. C’est grâce à ce paramètre que la majorité des fumeurs-vapoteurs choisissent de l’utiliser pour accélérer leur divorce avec le tabac.

D’autre part, les sels de nicotine sont plus faciles à inhaler que les nicotines base, et ce, grâce au mélange d’acide. En l’occurrence, ces produits sont moins agressifs en termes de hit (la sensation de picotement dans la gorge) et facilitent par conséquent le processus de familiarisation avec la Vape.

Rappelons que la majorité des échecs enregistrés dans la transition vers la Vape résulte d’un décalage entre l’effet de la fumée d’une cigarette et le goût et la sensation d’une vapeur de cigarette électronique qui peut se traduire par des saveurs trop puissantes ou encore un hit trop pesant.

LES SELS DE NICOTINE SONT-ILS DANGEREUX ?

Sur le plan chimique, l’ajout d’un facteur acide dans le processus de purification de la nicotine pour obtenir des sels ne constitue aucun danger pour le corps humain.Ceci étant, la capacité de l’additif à réduire la sensation de hit pourrait entraîner les vapoteurs à consommer plus de nicotine par rapport aux nicotines base.

COMMENT DOSER LES SELS DE NICOTINE ?

En Europe, la directive sur les produits du tabac (TPD) a décrété une limitation du dosage de la nicotine à moins de 20mg/mL dans le commerce des e-liquides. Cette réglementation s’applique également aux jus préparés avec des sels de nicotine.

Par ailleurs, ce contrôle n’est plus effectif chez les compositeurs artisanaux et amateurs de DIY. Lorsqu’un vapoteur décide ainsi de concocter sa propre solution avec des sels de nicotine, il est important de suivre quelques règles de base concernant le dosage.

Dans un premier temps, il faut respecter ces 20mg/mL pour éviter tout risque d’intoxication. Pour assurer ce calibrage, il suffira de se procurer des « Boosters » auprès des vendeurs de produits de vapotage agréés et de les mélanger avec votre solution.

Dans un second temps, il faudra prendre en compte la réduction de hit et la vitesse de libération de la nicotine étant donné que la solution apportera plus d’effet qu’un jus préparé avec de la nicotine base.

Pour faire simple, veillez à ce que le dosage soit moins riche au moment d’utiliser un booster avec des sels de nicotine, car son effet sera largement plus puissant. Si vous fumez 10 cigarettes par jour, un dosage de 10mg est approprié tandis qu’un dosage de 20mg est conseillé pour les gros fumeurs (plus de 10 cigarettes par jour).

En somme, les sels de nicotine constituent une évolution positive pour l’industrie de la vape et plus particulièrement pour le processus de sevrage.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.