« No Coil Detected », « Check Atomizer » ou « No Atomizer » sur mon écran : que faire ?

Lorsque l’écran de votre cigarette électronique affiche les messages d’erreur « No atomizer », « Check atomizer », « No atomizer found » ou encore « No coil detected » (pour la plupart des appareils : Geek Vape, SMOK, Eleaf, Vaporesso, Joyetech, Kangertech, etc…), cela signifie que la connexion entre le mod et le clearomiseur n’est pas effective.

Mais, dans les faits, que signifie ce message ? Que veut-il dire ? Quelles solutions s’offrent à vous ?

Si la production de vapeur depuis votre appareil s’est arrêtée, une série d’étapes que nous proposerons permettra donc de situer l’origine du problème.

Cependant, il est primordial de comprendre le fonctionnement d’une connectique pour opérer le diagnostic afin d’éviter toute fausse manipulation.

QU’EST-CE QU’UN PROBLEME DE CONNECTIQUE ?

La grande majorité des cigarettes électroniques présentes sur le marché disposent d’un engrenage de deux pièces principales : la box et le clearomiseur. La première (la partie basse) recèle l’accumulateur/batterie, les boutons de contrôle, l’interface utilisateur (l’écran). Tout en haut une plateforme métallique qui recevra le réservoir et l’atomiseur qu’on appelle communément le clearomiseur. Cette deuxième pièce renferme ainsi le e-liquide mais également la résistance qui servira à chauffer le jus lorsqu’on appuie sur le switch !

Vous l’aurez compris, l’assemblage de ces deux éléments permettra de vaporiser le e-liquide en temps voulu via un transfert d’électricité depuis la batterie de la box vers la résistance. Notez cependant qu’une multitude de pièces comme le ressort ou la tête de l’atomiseur ou encore le plot de connexion participent à cette connectique, et lorsque l’une d’entre elles ne fonctionne pas correctement (un ressort qui coince , ou une tête sale par exemple), le transfert d’énergie n’est pas faisable, ce qui entraîne la box à afficher l’erreur « No coil detected » (sur les box iStick Pico Melo 3 ou les box Aegis Solo de chez Geek Vape par exemple).

COMMENT DIAGNOSTIQUER CORRECTEMENT UN PROBLEME DE CONNECTIQUE ?

Comme annoncé en amont, les messages d’erreur affichés sur l’écran répondent à un problème de type mécanique, et ce, au niveau du plateau de la box et la connectique du clearomiseur. Dans cette perspective, il faudra avant tout vérifier ces éléments avant d’accuser un problème logiciel ou électronique (il arrive qu’une box  présente des erreurs lorsqu’elle a subi des court-circuits).

Les messages seront les suivant selon certains constructeur constructeurs :

Vaporesso :  « Check atomizer » (Tarot Nano, Luxe…) : la valeur de votre résistance est supérieur ou inférieure à la plage idéale prise en charge par votre box
Eleaf  : « No atomizer » (iStick Pico, iStick 40W TC, iKuu 80…) : il s’agit d’un message indiquant au vapoteur que sa mèche est mal vissée
Joyetech et la série Ego AIO : n’ayant pas d’écran, la LED visible depuis la vitre de votre clearomiseur clignotera
Aspire : « No atomizer » (Nautilus GT)

Dans un premier temps, partez d’une simple vérification d’installation :

  • VERIFIER L’ASSEMBLAGE ET LA PROPRETE DES MATERIAUX

Il n’est pas rare qu’un mauvais serrage du pas de vis du clearomiseur empêche l’électricité de passer vers la résistance. Lorsque le chipset de votre box détecte une mauvaise circulation de l’énergie (à travers le fil résistif), son programme de sécurité se lance automatiquement en stoppant directement la connexion. Dans ce cas, essayer de dévisser complètement l’élément et de le réinstaller avec la pression recommandée est une solution viable.

Durant cette opération, il faudra vérifier qu’aucune crasse ne s’est installée entre les pièces. Il faut savoir que les matériaux utilisés pour fabriquer les plots de contact et les pas de vis des réservoirs sont des métaux et qu’en cas d’encrassement, les électrons auront du mal à circuler dans le circuit de la connectique. Si vous observez des impuretés, il faut nettoyer votre cigarette électronique à partir d’un petit chiffon sec et d’une épingle. Essayez donc d’ôter toutes les formes de saleté que vous rencontrerez entre votre box et vos clearomiseurs quelle que soit leur contenance.

  • VERIFIER L’EMPLACEMENT DE LA RESISTANCE

Le chemin que parcourt l’électricité depuis la batterie vers la résistance ne se limite pas à la connectique. Ces éléments constituent un circuit et qu’en cas de coupure entre le plot et le pas de vis du clearomiseur, ou entre l’atomiseur et la résistance, le même message d’erreur s’affichera.

En conséquence, répéter la même opération de dévissage, de nettoyage et de revissage pour la résistance. A force de chauffer le e-liquide, qui est composé d’une multitude de matières assez visqueuses, il n’est pas rare que des crasses apparaissent sur sa surface, aussi procédez à son nettoyage à partir d’un chiffon sec.

Si après le nettoyage et la réinstallation des éléments, votre clearomiseur n’est toujours pas détecté par le chipset, il sera nécessaire de vérifier l’état des engrenages et des pièces.

Dans un premier temps, il est conseillé de procéder à la vérification de l’état de la connectique entre les plots. Généralement, on distingue l’engrenage avec ressort et l’engrenage sans ressort, aussi, il faudra s’assurer que cette partie (le ressort) ne se retrouve pas coincée vers la partie basse au moment d’installer votre clearomiseur. Si tout est bien installé et que le message continue d’apparaître, c’est au niveau de la résistance que le problème doit se situer.

Pour détecter un problème de résistance, la meilleure solution qui s’avance est de l’ôter et de l’ausculter visuellement.

Une résistance a une durée de vie limitée dans le temps. Lorsque cette date de péremption est consommée, cela veut dire que la pièce ne fonctionnera plus correctement. Il faudra donc changer votre résistance à intervalles réguliers (toutes les 2 à 3 semaines selon votre utilisation.

Par exemple, sur un clearomiseur Nautilus, la cuve sur laquelle se visse la résistance peut être encrassée. Aussi, sur les clearomiseurs reconstructibles, il est possible que le montage d’un coil puisse poser problème.

Il arrive aussi qu’une résistance perde sa capacité et sa performance précocement en raison de sa grande sollicitation (utilisation du mode puissance à outrance, power vaping, cloud chasing, etc…). Dans cette perspective, le montage (fils résistifs) peut se rompre après seulement quelques jours d’utilisation.

Au final, le problème « No coil detected » est originaire d’une connectique non opérationnelle de votre appareil de vapotage, qu’il est assez facile de réparer (en dehors d’un matériel endommagé). L’affichage de la valeur de votre coil reste à 0 (ohm), ce qui siginifie que la résistance n’est pas reconnue.

Si l’application de ces différentes méthodes de diagnostic ne suffit pas à le résoudre, référez-vous à un spécialiste en électronique pour éviter les fausses manipulations.

  1. Problème atomiser donc ce n’est pas de la bonne qualité, jamais utilisé, acheté hier en Espagne à la frontière de Perpignan à éviter ça coûte 23 euros. Vaut mieux d’acheter en France et demander le démarrage sur place.

  2. Bonjour,
    J’ai ce problème qui n’est pas résolu malgré vos bons conseils, j’ai réalisé toutes les vérifications et testé avec une autre box.
    J’ai 4 clearomiseurs, 2 en reconstructibles et 2 avec résistance toute prête.
    Box GeekVape neuve message d’erreur : no coil… avec les 4 clearomiseurs.
    Box Smoke X Priv les 4 clearomiseur fonctionnent.
    Le clearomiseur que j’utilise le plus est un PYRO avec résistance reconstructible, j’ai bien vérifié la stabilisation des résistances.
    J’ai également remplacé la batterie pour une plus puissante.
    Je ne comprends toujours pas.
    Avez-vous d’autres pistes ?
    Cordialement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.