Quelle résistance choisir pour sa cigarette électronique ?

La résistance d’une cigarette électronique est la petite pièce montée dans le clearomiseur qui permet de chauffer l’e-Liquide sous une puissance et une température variable, une fois qu’on enclenche le tir. Sa configuration électronique, le type de fil qu’elle utilise, son type de fibre jouent un rôle primordial dans la qualité du rendu. Pour comprendre le fonctionnement d’une résistance et définir les paramètres qu’il vous faut pour récolter la vapeur de vos rêves, voici quelques explications sur cette pièce maitresse de la cigarette électronique.

QU’EST QU’UNE RESISTANCE ?

La résistance est à la fois une pièce et une valeur électronique qui est utilisée dans toutes les cigarettes électroniques, qui définit le comportement de l’appareil lorsqu’il chauffe l’e-Liquide. Installée dans le clearomiseur, il s’agit d’un élément consommable doté d’un fil résistif monté sur un plateau, accompagné d’une fibre ou mèche qui retient l’e-Liquide destiné à être vaporisé.

Reliée à la batterie à travers un petit circuit électrique, elle reçoit une certaine puissance (en Watt) et applique un phénomène de « résistivité » qui se traduit par une limitation du nombre d’électrons transitant dans le fil en créant une friction mécanique qui crée la chauffe.

Pour faire simple, retenez donc qu’une résistance est une pièce dotée d’une valeur électronique qui « réduit » le flux de transition de la puissance pour concentrer l’énergie sur un fil, elle est mesurée en «  ohm ». Ainsi, au fur et à mesure que la résistance baisse, les électrons seront confinés dans le canal rendant le fil résistif rougeâtre et brulant.

HAUTE RESISTANCE, BASSE RESISTANCE, QUELS INTERETS ?

Vous savez maintenant qu’il est possible d’augmenter la force de la chauffe d’un e-Liquide à travers la résistance. Cependant, il reste à déterminer les raisons pour lesquelles les vapoteurs devraient choisir entre des résistances à valeurs ohmiques différentes.

En pratique, nous retrouvons une pléthore de configurations liées à la résistance des produits vendus sur le marché. Ces paramètres concernent le type de montage du fil résistif (ou coil), les matériaux utilisés qui sont généralement des métaux (comme les Kanthal, l’acier inoxydables, etc.), mais surtout la valeur de résistivité.

Cette dernière définit notamment la manière dont la puissance de la batterie sera traitée. Comme indiqué en amont, une faible résistance (qu’on appelle communément sub-ohm lorsqu’il est en dessous de 1 ohm) favorise une chauffe rapide et permet par conséquent de créer plus rapidement du nuage, avis aux amateurs de DL (inhalation directe). Dans le cas contraire, une résistance haute au-dessus de 1 ohm met plus de temps à réagir face à la puissance et rend le processus de vaporisation plus chronophage.

Les résistances dont la valeur est supérieur à 1 ohm sont les plus conseillées pour les primo-vapoteurs. Elles permettent une inhalation et une sensation très proches de celle d’une cigarette traditionnelle. L’important étant le sevrage nicotinique, choisir un starter kit embarquant une résistance supérieure à 1 ohm est indispensable pour une meilleure transition. L’exemple des kits Justfog Q16, Vaptio Cosmo et des clearomiseurs Zenith et Nautilus sont parfaits pour montrer.

Pour répondre à la grande question que nous nous posons tous, la basse résistance est donc optimisée pour exposer le e-Liquide à une grande température afin d’en retirer le maximum de saveur et de sensation le plus rapidement possible. D’autre part, cette chauffe accélérée n’est pas optimisée pour tous les e-Liquides de sorte à dénaturer certains arômes et réduire les sensations de hits ou le petit picotement de gorge qu’on ressent lorsqu’on inhale le rendu.

QUAND UTILISER UNE RESISTANCE EN SUB-OHM ?

Les résistances en sub-ohm sont devenues tendances il y a de cela quelques années auprès des amoureux du cloudchasing (ou chasse au nuage). Cette pratique qui consiste à créer un grand volume de vapeur via des résistances ultra-basses construites artisanalement attise notamment l’intérêt des vapoteurs expérimentés pour des raisons esthétiques. Bien évidemment, cela ne s’adressait pas aux primo-vapoteurs et amateurs d’inhalation indirecte ou MTL.

Depuis, les fabricants renommés dans l’industrie tels que SMOK ou encore Vaporesso ont eu l’idée de démocratiser le sub-ohm pour faire profiter les amateurs sans qu’ils n’éprouvent le besoin de bricoler leurs machines. Aujourd’hui, les résistances sub-ohms sont proposées sur des machines puissantes mais aussi sur de simples kit starters afin que l’ensemble des vapoteurs puissent jouir d’une chauffe rapide (ou du moins convenable pour libérer plus de saveurs et de hits).

Par ailleurs, il faut savoir qu’une résistance en sub-ohm doit être affectée à un matériel capable de l’exploiter correctement pour éviter les surchauffes et les brûlures de e-Liquide. En effet, la notion de résistance et de puissance est liée à travers la formule: U (potentiel) =R (Résistance) x I(intensité) qu’on peut inverser comme I= U/R. En termes simples, cette formule indique que la valeur de la résistance R conditionne proportionnellement l’intensité du courant qui traverse le circuit de votre cigarette électronique suivant la capacité de la batterie (U). Si cette résistance est trop faible, l’intensité augmentera et offrira plus de puissance au circuit (donc plus de chauffe), mais cela a des limites.

A partir d’une fourchette calculée par les constructeurs, chaque résistance doit être exposée à un wattage bien défini par conséquent. A titre d’exemple, un sub-ohm de 0.5 ohm pourra être exploité entre 10 et 80 W (inscrit sur le corps de la pièce ou sur la notice d’utilisation). Dans cette perspective, l’utilisateur doit veiller à ce que la sortie de puissance de la box soit réglée entre ces valeurs pour éviter les brulures, voire les risques d’explosion.

Maintenant, vous connaissez les notions essentielles sur la valeur d’une résistance. Pour trouver la valeur optimale correspondant à vos besoins, commencez ainsi à respecter la plage de puissance autorisée avant d’expérimenter chroniquement les réglages pour le rendu de vos rêves.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.