Vape Tour : Brésil, faites le plein avant de vous envoler

Bien qu’il soit considéré comme un pays ouvert, le Brésil ne figure pas parmi les admirateurs de la cigarette électronique.

Qualifié « d’élève modèle dans la lutte contre le tabagisme » par l’OMS, le pays a pris des dispositions drastiques pour réduire la consommation de tabac. Le gouvernement mené par Dilma Roussef avait décrété plusieurs dispositifs. L’interdiction de fumer dans les lieux publics et privés clos font du Brésil le plus grand pays sans tabac.

Ces nouvelles lois se sont naturellement extrapolées sur les arômes contenant de la nicotine, soit les produits liés au vapotage.

Si vous envisagez de passer un séjour au Brésil, sachez qu’il dispose d’une réglementation assez compliquée en matière de vapotage.

Il n’est pas « interdit » de vapoter au Brésil étant donné qu’aucun article de lois concernant l’exploitation du tabac ou de ses dérivés ne mentionne cette notion.

Cependant, il est clair que le pays ne veuille pas que l’on vende ou que l’on fasse campagne sur ce genre de produit, laissant les touristes fumeurs sur le qui-vive. Pour tout savoir sur le vapotage au Brésil, voici donc les points à saisir !

LE BRÉSIL N’EST PAS OUVERT A LA CIGARETTE ELECTRONIQUE

En 2011, le Brésil avait promulgué une loi visant à protéger la santé, à travers une interdiction de fumer dans les endroits clos, qu’ils soient publics ou privés.

Parallèlement, le dispositif étend les mesures de censure du tabac en interdisant la publicité ainsi que la hausse des taxes.

A travers cette politique rigide à l’égard des produits du tabac (dont figurent les e-liquides), la cigarette électronique n’était plus perçue comme un « substitut nicotinique ». Elle a dû, par conséquent, suivre la même réglementation que celle du tabac.

Par ailleurs, l’Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa) a clos le débat en prenant une résolution spécifique pour les cigarettes électroniques. Il s’agissait de l’interdiction de « la vente, l’importation et la publicité de tout appareil électronique à fumer« .

le gouvernement brésilien est fortement suspicieux à l’égard de la cigarette électronique. Il semble aussi briser toutes les pistes qui pourraient le démocratiser dans le pays.

En outre, le commerce, l’importation et l’utilisation de la cigarette électronique dans les endroits précités sont interdits.

IL EST ENCORE POSSIBLE DE VAPOTER AU BRÉSIL

Tout achat, vente, importation, publicité de e-cig dans le territoire est interdit. Pour le reste, la loi ne prédit aucune autre mesure, et ce, pour le grand bonheur des touristes vapoteurs !

Eh oui ! De nombreux visiteurs ont, sans emcombre, fièrement brandi leurs e-cigs pendant le carnaval de Rio. Et cela ne relève pas de la sympathie des autorités, vous en conviendrez.

Ces vapoteurs ont simplement utilisé des e-cigs à « usage personnel » pour contourner la loi sur le vapotage.

En respectant les règles sur la cigarette électronique (à savoir les endroits clos), ils ont pu jouir d’un bon « cloud ».

Au final, la politique gouvernementale sur le vapotage a le mérite d’être claire concernant l’interdiction de promotion de la Vape. Entre autres, la loi reste souple au niveau de l’utilisation de la cigarette électronique. Cette dernière veille à ce qu’aucune publicité et effervescence de l’appareil ne s’installe sur le sol brésilien.

SOYEZ PRUDENTS

Si vous prévoyez donc de partir en voyage au Brésil en compagnie de votre vapoteuse personnelle, aucune réglementation ne vous l’interdit. Ceci étant, prenez vos précautions en déclarant le matériel à la douane pour éviter de vous faire passer pour un commerçant d’e-cig.

Dans la même perspective, veillez à ce que l’utilisation du vaporisateur personnel respecte la loi au niveau des endroits autorisés.

En conséquence, vous pourrez écoper d’une amende même en vapotant dans votre chambre d’hôtel !

Enfin, il est important de savoir que le Brésil poursuit sa route vers un avenir sans tabac. Il semble se diriger tout droit vers une interdiction totale de la cigarette électronique (promotion, vente, importation et vapotage).

Coucou la Thaîlande !

Dans cette perspective, mettez vos connaissances juridiques à jour avant de débarquer pour éviter toute mauvaise surprise.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.