Le Propylène Glycol est-il nocif ?

Les liquides de cigarettes électroniques contiennent le plus souvent de la glycérine végétale, de la nicotine, des arômes et différents additifs. Cependant, ce qui pose le plus souvent d’inquiétudes quant à sa nocivité est la présence de propylène glycol. Nous tenterons de répondre une fois pour toutes aux bienfondés ou non de ce questionnement.

QU’EST QUE LE PROPYLENE GLYCOL ?

Afin d’étudier la dangerosité ou non du propylène glycol, il s’agit tout d’abord de comprendre son rôle. Le propylène glycol est une molécule assez répandue dans la vie de tous les jours et qui peut avoir plusieurs fonctions.

C’est un liquide incolore, indolore et légèrement visqueux. Il est utilisé depuis le siècle précédent dans l’alimentation, les arômes, les médicaments, les produits de beauté ou encore dans le monde du spectacle. Il peut notamment servir de solvant, ou encore pour créer des effets de fumée.

Depuis l’invention de la cigarette électronique, le propylène glycol est utilisé dans les e-Liquides afin de produire de la vapeur ressemblant à la fumée de la cigarette. C’est notamment ce qui donne l’effet du « hit » dans la gorge lorsqu’on inhale la vapeur. C’est d’ailleurs le principal composant des e-Liquides, dans lesquels il est associé avec de la glycérine végétale. Parce qu’il simule avec la nicotine la fumée de la cigarette et ses effets dans la gorge, le propylène glycol est l’un des éléments principaux permettant d’arrêter la cigarette.

LE PROPYLENE GLYCOL CONTENU DANS LES E-LIQUIDES N’EST PAS NOCIF

D’après l’INRS (Institut national de Recherche et de Sécurité), le propylène glycol peut être toxique lorsqu’il est chauffé de façon anormale. Cela signifie qu’il faudrait laisser allumer sa cigarette électronique pendant plusieurs minutes pour que cela devienne nocif. Or, ce n’est pas une utilisation normale d’une cigarette électronique, on peut donc en conclure que la molécule ici étudiée n’est pas dangereuse.

En effet, elle se vaporise à faible température, trop chauffer le liquide est donc contre-productif. Il faut cependant faire attention au dosage du propylène glycol contenu dans son e-Liquide. Habituellement, les liquides trouvés dans le commerce (bar-tabac, boutiques spécialisées) ont un dosage qui respecte les normes (par exemple, 80% de propylène glycol pour 20% de glycérine végétale). Il peut en aller autrement lorsque vous concoctez vous-même votre e-Liquide DIY. Respectez donc le dosage conseillé en ayant conscience que la glycérine végétale doit souvent y être associée pour une expérience de vapotage optimale (sauf cas particulier, voir ci-dessous).

LE RÔLE DU PROPYLENE GLYCOL DANS LA VAPE

Non seulement le propylène glycol n’est pas nocif, mais il est en plus ce qui permet de vapoter dans les meilleures conditions. Lorsqu’il est présent dans les médicaments, il est utilisé dans les bronchodilatateurs. Ces médicaments peuvent s’inhaler et servent par exemple à soulager la gêne respiratoire. Retrouver le même principe actif dans les e-Liquides va alors à l’encontre des idées reçues.

Le propylène glycol absorbe ainsi la nicotine inhalée ce qui l’empêche de se diriger vers les voies respiratoires. Vous remarquerez d’ailleurs que depuis que vous avez arrêté de fumer pour la vape, votre respiration s’est grandement améliorée. Enfin, en cas de surchauffe du e-Liquide, le propylène glycol résiste aux dégradations qui pourraient survenir, tout en protégeant différents éléments de la cigarette électronique tels que la mèche et la résistance.

CONSEILS POUR FAIRE SES PROPRES E-LIQUIDES AU PROPYLENE GLYCOL

On peut utiliser différents dosages afin de créer ses propres e-Liquides. Tout dépend alors du résultat que l’on souhaite obtenir. La proportion de propylène glycol et de glycérine végétale a trois incidences principales : le volume de vapeur, la sensation du « hit » dans la gorge, et le goût plus ou moins prononcé des arômes.

Ainsi, si l’on a 100% de propylène glycol, le « hit » sera élevé et les arômes se feront grandement sentir. Par contre, il y aura très peu de vapeur. En revanche, si l’on dose les e-Liquides à 50% de PG  et 50% de VG, alors on aura à la fois de la vapeur et un « hit » raisonnable pour le vapoteur. Tout dépend alors de votre goût personnel. Si vous trouvez que la sensation que vous avez dans la gorge est désagréable, alors préférez baisser le volume de propylène du e-Liquide présent dans votre atomiseur.

Cependant, dans le cas où vous souhaiteriez un « hit » assez fort, n’oubliez pas qu’il ne faudra pas faire trop chauffer votre e-Liquide afin de vous prémunir de toute toxicité. En effet, votre gorge pourrait s’assécher ce qui à terme vous posera des maux de gorge. Si vous souhaitez tout de même opter pour un tel dosage afin d’arrêter de fumer, il est essentiel de boire de l’eau régulièrement pour hydrater votre gorge.

Moe Moe
ALTERSMOKE TEAM

Moe est un passionné de reconstructible. Il est spécialisé dans le DIY et le coiling.

Voopoo Argus GT + PnP Tank

Cobalt / Prism / Mistyk

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.